vendredi 31 janvier 2014

DANIEL BERGAGNA




Nous vous avons déjà présenté quelques oeuvres de Daniel Bergagna. Nous y revenons, en ces temps où nous avons bien besoin d'oublier un peu la litanie des massacres égrenées par nos journalistes aux charmants sourires de la télévision ...

Surréalisme ! ... Le mot a été inventé par Guillaume Apollinaire ... Il a été repris par André Breton, Soupault, De Chirico, Duchamps et leur troupe contestataire et spirituelle ...

C'était en réaction aux horreurs de la guerre (La "Der des Ders" ...)
Daniel Bergagna, dans son atelier de St; Pierre d'Oléron exprime le même scepticisme, le même humour, le même sentiment de dérision ....

Nous aimons bien ce genre d'humour qui remet les choses à leur place !





Voici une pensée sur la civilisation des loisirs .... Toujours exprimée d'un pinceau soigneux, habile : Pas un détail ne manque !







L'artiste lui-même ne se prend pas très au sérieux : Il soulève un coin de sa toile ... Et le banc de sardines apparaît, brillant de toutes ses écailles !






















À moins que n'apparaissent les hommes ... En habit de poisson !
Il suffit de jeter un regard sous les apparences ... C'est bien là qu'est la clef du surréalisme !











Toujours des situations cocasses, inattendues ... Qui provoquent l'interrogation ...


 



























Que penser de cette hirondelle, posée sur une ficelle ... Elle-même fixée au crayon qui dessine ?


Ne pas se prendre trop au sérieux ... démonter les mythes .... Regarder sous les apparences !

                                    *
Toute forme d'art tend à montrer ce qui se trouve en-deçà et au-delà des apparences ... C'est en ce sens que l'oeuvre d'art est magique ... Et c'est vrai des masques nègres comme des portraits de Vinci, des monstres de Jérôme Bosh ou de Max Ernst comme des figures de Picasso ...
Toute forme d'art est poésie ... Pour ce qui est de la peinture,  les formes sont des idées, les couleurs sont musique ... Formes et couleurs s'associent pour nous aider à découvrir la vérité des choses.

                                   *
"J'ai divulgué ce qui était réputé encore inconnaissable. J'ai révéré la science la moins répandue, ce qu'il n'est pas possible de savoir, toute chose complexe que chacun suppute de la naissance à la mort. Mais, la rencontrant dans mes vers, il est frappé d'une évidence qui déchaîne en lui un rire haschischin." 

                                  *
"J'ai le coeur pur. J'ai scandalisé tous les imbéciles, sauf ceux qui dorment du sommeil du juste."

   (André Breton et Jean Schuster : Art Poétique)

mercredi 29 janvier 2014

LE DEIST




LE DEIST





Madame Le Diest est une artiste parmi ceux que l'on pourrait qualifier de coloriste. Ses toiles éclatent de couleurs ... La Galerie Gantois, dans la rue d'Antibes, expose ses toiles ...













Ci-dessus : Vue de Mougins









Et puis voilà un "bord de mer", aperçu à travers feuilles et fleurs ...

Ah ! Que ces couleurs réchauffent nos coeurs !









"Coloquintes" .... Toute une gamme de rouges, d'oranges, de jaunes et de verts ... Joie !






































"Roses Jaunes" .... Soit, mais ces rouges et ces bleus !   Couleurs éclatantes, joie de nos âmes !

























"Maison Bretonne"... Ces gammes de bleus, de vert, de jaunes ... Et ce buisson rouge : Comme une goutte d'émail !
Merci Madame Le Diest ... Vous m'avez, un peu, fait oublier que nous sommes en hiver et qu'il pleut ... Même sur la Côte d'Azur !


                             Cliquer sur le prochain mot écrit en rouge puis cliquez sur l'adresse surgissante pour voir d'autres photos et lire d'autres textes PLEINS DE SOLEIL !   TEXTES COURTS ET D'EXPÉRIENCES VÉCUES ...





mardi 28 janvier 2014

PORTRAITS ET TECHNIQUES


                                                                              Pierre Papillaud

En ce portrait, que nous aimons beaucoup, nous croyons distinguer des techniques différentes : 

L'artiste, qui est Pierre Papillaud, a utilisé le couteau, mais aussi les brosses et le pinceau ....

Il a réussi à donner à son oeuvre l'expression du sentiment, et ce n'est pas rien ! Toute la détresse du monde en ce portrait.

       Il lui a été acheté comptant, encore sur le chevalet : - "N'y touche plus ! Je l'emporte tel qu'il est !"






                                                                                 Artiste inconnu

Un pastel ... Le dernier tableau mis en vente aux enchères, à la salle des ventes de La Rochelle, il y a quelques années...
Nous ignorons le nom du peintre, tout comme celui du modèle : Chopin, peut-être ? - Le pastel est une technique méprisée en ce moment ... Pourtant, il apporte la douceur !



                   
                                             Oeuvre achetée dans une galerie de Papeete, Tahiti.

Enfin, l'on m'a dit que la technique employée pour faire le portrait de cet enfant était celle de la "chiffonnade" ... Soit .... 
En tout état de cause, ce portrait exprime l'inquiétude, la rebellion peut-être ? ... Superbe !

Je vous propose la lecture de petits textes et je vous présente quelques photos .... Ces textes me tiennent beaucoup à coeur .... Cliquez sur le prochain mot écrit en rouge, puis sur l'adresse surgissante.

lundi 27 janvier 2014

GALERIE GANTOIS - CANNES.


La Galerie Gantois a été crée à Cannes en 1968 à l’initiative de Louis et Geneviève Gantois, spécialisée dans la peinture Post impressionniste. Aujourd’hui Charles et Nicolas Gantois sont réunis autour d’une mème passion : l’art en général et l’art contemporain en particulier, une passion qu’ils souhaitent faire partager aux initiés comme aux amateurs. En parallèle de son désir d’exposer des peintres reconnus, la Galerie Gantois s’est engagée très tôt dans la carrière des artistes qu’elle accompagne toujours. Au rythme de cinq expositions personnelle par an la Galerie Gantois continue de s’engager auprès de jeunes talents européens, asiatiques et nord américains. Peintures, dessins, sculptures, photos sont actuellement représentés. Le site de la Galerie Gantois ne représente que les œuvres disponibles. L’ensemble des œuvres et tableaux exposés est à vendre. La galerie s’engage à délivrer chacune de ses œuvres avec son certificat d’authenticité et garantit leur livraison sous l’autorité de professionnels certifiés dans tous pays.




           "Trois visiteurs" - Huile sur toile -  Patrick     Pietropoli

















Criant de vérité .... Non ?










                             Une image dans le rêve ...Et qui s'estompe .... Ou qui surgit ?








                                                   James Mackeown - Huile sur toile







                                                Georges Roudneff - Huile sur toile.



La galerie Gantois est située dans la rue d'Antibes, à Cannes.  L'accueil qui nous y a été réservé nous engage à vous recommander la visite.


Et, si vous voulez lire d'autres textes, voir d'autres photos, comme d'habitude, nous vous recommandons de cliquer vite sur le prochain mot écrit en rouge, puis sur l'adresse surgissante.

samedi 25 janvier 2014

THÉORIE DU GENRE










                       Nous avons aimé ce tableau : Autant de rêve que de sensation !... Le rêve et l'imagination vont de pair ...



Mais, au fait ... La théorie du genre, si chère à certaine jeune ministre ! 
Pourquoi donc trouve-t-on tant de portraits féminins sur les affiches qui trônent sur les murs ?
Et pourquoi, dans les vitrines de nos boutiques, si peu de vêtements masculins ?



La femme ... Objet de désirs et se complaisant à ce rôle ? Que l'on apprenne aux petits garçons à broder, pourquoi pas ? ... Quand j'étais petit, on me faisait bien tricoter des carrés de laine pour faire des couvertures à l'intention des prisonniers de guerre ...



Il faut de tout pour faire un monde ... Que l'on en fasse un bouquet ! ... Mais pourquoi vouloir faire d'un bleuet un coquelicot ?
Filles et garçons ont toujours aimé courir dans les près pour cueillir les fleurs et en faire des bouquets. 






Pour lire d'autres textes et voir d'autres images, cliquer sur le prochain mot écrit en rouge, puis sur l'adresse surgissante.

jeudi 23 janvier 2014

PASSE LE TEMPS ...




PASSE LE TEMPS - NYAËL










                                          Trapézaroff - Galerie gantois - Cannes.

Mille reflets sont passés
Sur mon grand livre d'images
Aucun ne s'est imprimé
Aux jardins de ma mémoire ...
Sur son beau tissu de moire,
Les jours glissaient, glissaient.
Transparents et trop sages,
Mais jamais ne se fixaient ...

Passe, passe le temps ...












                                            Josiane Allibert-Zambetti (Mandelieu)


Au bois joli, dans la pente,
Le petit dieu Amour se promenait :
Éros décochait ses fléchettes
Qui ricochaient sur la mousse ...
Mais la vie, toujours nous pousse.
La jeunesse n'est pas prête
À se laisser enchaîner
Par des valses trop lentes ...

Passe, le temps !











                    Trapezaroff Galerie Gantois - Cannes.


À l'ombre des grands hêtres
Un sentier plein de lierre,
Des rochers au long du chemin
Et du bois vermoulu ...
T'en souviens-tu ? 
C'était assez pour être châtelains :
Nos rêves n'avaient pas de frontières
Puisque nos murs n'avaient pas de fenêtres.

Passe, passe le temps ...











                                              Josiane Allibert-Zambetti (Mandelieu)
La vie se charge de briser
Les jeunes amours en train !
Combien de petits bois,
Combien de chemins,
...Beaucoup sans doute ...
Ont croisé la route
De nos lendemains ?
Le hasard fait son choix,
Jaloux et souverain :
Il sait si bien raboter ...

      Et, le temps ...
Il se réduit si vite, le temps !











                                                Marie-José - Le Cannet

Parfois un souvenir
Remonte à la surface
Mais pour ne pas souffrir
Nous le mettons en cage ...
Lorsque gronde l'orage,
On pourrait encore ouïr
Sa plainte qui s'efface
Au nom de ""à venir"

       Le temps
Existe-t-il vraiment ? 
      Le temps ?











                                            Josiane Alibert-Zambetti - (Mandelieu)

Le passé n'est jamais présent :
    Il file si vite, le temps,
       Comme un soupir !
    Et toujours le présent
    S'efface devant l'avenir.

                                    - Nyaël -


                        
                                                                      Exposition - Galerie Terre des Arts- Le Cannet



Vous rêvez d'aventures : Cliquez vite sur le prochain mot écrit en Bleu : J'ai recueilli toutes les histoires de naufrages de l'Océan Indien ... Du temps de la marine à Voiles ! ... Bonne lecture !

mardi 21 janvier 2014

DE TOUT UN PEU







Exquise évocation des premiers "bains de mer" ...

Plein de lumière, plein de grâce,  ... Exquise 

courtoisie ... Comme on est loin de la "guerre des 

sexes" ! ... Le peintre qui exposait à la galerie 

"Terre des Arts", au Cannet, a su rendre la lumière

des plages et la magie d'une époque.




Ce sculpteur, lui, a su revenir sur le mythe que Charlie Chaplin illustrait dans son inoubliable film, "Les temps Modernes" ... Où courons-nous, pris dans ces imperturbables engrenages ?



Ce couple enlacé, taillé dans un bloc de calcaire, nous rappelle les sculptures des inuits, aperçues un beau jour au cours d'un voyage au Canada : Même synthèse, même stylisation, même pureté.






La peinture présentée ci-dessous est une évocation ... Un rêve !







Autre rêve :





Pour lire d'autres textes et voir d'autres photos, cliquer sur le prochain mot écrit en rouge, puis sur l'adresse surgissante : Poèmes ou prose ?

lundi 20 janvier 2014

DU NU






             "Dans le Sartor Resartus, qui est une profonde philosophie du costume tempérée par le ton plaisant, Carlyle ose bien proposer la vue d'une assemblée, salon, académie ou tribunal d'hommes nus. Il y a lèse majesté dans ces railleries sauvages, comme dans le mot de Shakespeare qui en rassemble toute l'idée, sur le "mauvais radis fourchu". Il suffit déjà des disgrâces de nature assez communes, des maladies, de la fatigue et des effets de l'âge, pour expliquer la pudeur. 




             Mais la pudeur est fortement liée aussi à ces coutumes de politesse qui nous font cacher le plus possible les signes de nature, et atténuent ainsi les la violence des sentiments immédiats. Nos pensées sont aisément détournées; il suffit d'un cri et d'un petit mouvement de peur pour les mettre en déroute; moins encore, une cravate oubliée déconcerte, ou bien, comme dit pascal, un homme à moitié rasé. 


           



             C'est pourquoi l'état de nudité produit toujours une espèce de délire dans lequel l'ardeur du plaisir  ne domine pas d'abord; l'exaltation orgiaque serait plutôt une réaction et comme un remède. 



             Chacun sait que les artistes, dans leurs ateliers, apprennent bientôt, ainsi que leurs modèles, à dominer ces fortes impressions; mais il n'est pas raisonnable de vouloir que les spectateurs apprennent , en cela du moins, à être peintres. Disons aussi qu'il y  eut, en tous les temps de haute civilisation, une peinture voluptueuse, mais secrète. Il suffit de ces remarques pour inviter le lecteur à user de franchise avec soi et à ne point juger légèrement. 





         Il faut donc toujours que le nu soit abstrait ou d'un moment. C'est pourquoi dans le dessin il étonne moins.
                                     (Alain - Système des Beaux - Arts).





Vous voulez accéder à d'autres textes et voir d'autres photos ? - Cliquez vite sur le prochain mot écrit en rouge, puis sur l'adresse surgissante.!






samedi 18 janvier 2014

QUE CELUI QUI A DES YEUX POUR LIRE ...




ALAIN A ÉCRIT ... (PROPOS N°67)

                 "Reprenant une belle image de Platon, je dirais que l'homme (Je dis l'homme et non pas la femme) ressemble à un sac dans lequel vous auriez enfermé un sage, un lion et un cochon. Le sage aime l'ordre et la paix, et il conçoit des plans merveilleux pour y arriver. Cela va bien tant que ses deux compagnons dorment ; mais dès qu'ils s'éveillent, le sac est vivement secoué, et le sage aussi. Il veut l'ordre et le voilà entraîné par le lion ; le voilà en colère; le voilà qui rugit et qui mord. Il veut la tranquillité; et le voilà entraîné par le cochon, et dans quels ruisseaux !

                                                                             Huile sur toile de Rekouane

                  Et il y a une méthode simple, qui consiste à laisser rouler le sac; c'est celle de beaucoup d'hommes, quoique la plupart ne l'avouent pas. Alors le lion et le cochon se disputent ou s'allient, selon les cas. Seulement, par l'effet des lois et de la paix publique, notre lion ressemble assez, pour l'ordinaire, à un vieux lion de ménagerie; il rugit très fort et ne fait de mal à personne. Dans ce cas là, c'est le cochon qui est roi. Si on osait observer, on en verrait plus qu'on n'en voudrait, de ces cochons à deux pattes, qui ne pensent jamais qu'à une seule chose. 

                               Huile sur toile de Rekouane

                      On peut se résigner à vivre ainsi. Mais j'en connais qui ne se résigneraient point, qui n'accepteraient point cet esclavage, et qui s'appliquent sincèrement à dresser leur cochon. Ceux-là, s'ils ne sont pas de ces héros fameux, dompteurs de monstres à coups de massue, agissent en bons politiques ils donnent au cochon une ration mesurée, puis le laissent dormir. Heureux celui qui sait remplir sa vie de mille autres choses, science, musique, peinture, lecture, voyages; je ne compte pas le métier ordinaire car, se plaire à son métier, c'est sans doute la plus haute sagesse, mais c'est aussi la plus rare.

                                    Huile sur toile de Rekouane

                          Sa vie étant ainsi réglée, notre sage, qui n'est pas un héros, craint les surprises ..."




jeudi 16 janvier 2014

EXPOSITION AU CANNET









Un "Tag" ? .... Dans le coin sombre d'un mur, près d'une école primaire du Cannet ... Nous avons rencontré ce portrait : Ah ! Que l'on repère vite cet artiste et qu'on lui donne une toile tendue sur un chassis !






Toujours au Cannet, juste un peu plus loin ... Un quartier de la vieille ville (Beaucoup plus conviviale que la ville moderne) .... Une chapelle des Bernardins transformée en lieu d'exposition  ... Lieu d'exposition qui serait parfait si la municipalité faisait un effort de signalisation : En deux ans et demie, je n'y ai vu que trois expositions et je n'ai guère vu de visiteurs ... Et c'est bien dommage !








Fantaisie ? ... "C'est une grande flatterie de représenter un homme impassible. Le fait est que le moindre incident fait tourner la tête d'un roi, mais non pas celle d'un portrait..."





... " Un portrait est surhumain ; un portrait a déjà une signification religieuse. On comprend qu'il est difficile de peindre les actions. Au vrai, la seule peinture des actions est la danse ..."

                           (Alain : "Propos")

CLIQUEZ SUR LE PROCHAIN MOT ÉCRIT EN ROUGE, VOUS TROUVEREZ D'AUTRES TEXTES ET D'AUTRES PHOTOS.

Si vous voulez en voir encore plus, entrez dans "Google", tapez "Michel Savatier", puis tapez la touche retour, ensuite entrez dans "Blogger", vous trouverez la liste de tous mes blogs : Vous n'avez plus qu'à choisir ... Bonne lecture !